Biographie

Depuis l’âge de douze ans Leidia a.k.a LD-One choriste et ancien membre du groupe Muzion a eu comme écoute les influences afro-américaine comme le Rythme and Blues, le Soul et le Hip hop. C’est en écoutant un jour à la radio le titre interprété par Whitney Houston « I Will Always Love You », qui l’a émue et qu’elle comprit le pouvoir de la musique. La musique pour Leidia vient de sa famille! Son talent inné lui vient de son père musicien, un ancien trompettiste pour le groupe Nemours Jean-Baptiste, Port au Prince en Haïti, qui l’a initié à la musique dès son plus jeune age. A part son père, Leidia compte parmi ses idoles Whitney Houston, Stevie Wonder, Mariah Carey et Céline Dion. Elle avoue aussi être grandement inspirée par Mary J Blige lorsqu’elle écrit ses textes. Mary J Blige est un modèle féminin pour Leidia, elle se retrouve beaucoup dans ses chansons qui traitent avec émotions de ses difficultés personnelles.

Son inspiration :

Son inspiration lui provient de ce qu’elle ressent, tout simplement. En tant que femme monoparentale, il y a une quantité de sujets qui viennent la chercher, par exemple : les conditions sociales de la femme, les rapports homme et femme, et bien sur l’argent. À travers sa musique, Leidia tient aussi à faire véhiculer un message d’espoir et de persévérance à son public. D’après elle, les difficultés que peuvent rencontrer une femme de nos jours sont différentes de ceux du passé. Ses chansons dépeignent les étapes d’un cheminement de vie qu’elle a du faire face. Leidia croit fortement en son avenir et en celui du style Rn’B/Soul/Hip hop. Selon elle, il y a de place pour ce genre de musique au sein de l’industrie québécoise, c’est dans l’air. En observant les mouvements musicaux qui ont balayé l’industrie au fil des années, du gogo au disco, au pop contemporain en passant par le hard rock, elle a fini par se rendre compte que nous sommes au début d’une nouvelle ère : celle de la musique urbaine. Il suffit de voir des artistes comme Corneille pour croire en la puissance commerciale du Rn’B ou écouter la voix de Whitney Houston pour ressentir les émotions du Soul. Et c’est pourquoi Leidia persévère.

Le Buzz

D’après Leidia, sa séparation avec Muzion en 2003 devrait créer un certain renouveau , comme celui qu’a généré la séparation de Lauren Hill avec les Fugees. Maintenant Leidia veut promouvoir son propre album pour démarrer une longue et prospère carrière solo. Leidia travaille à devenir la prochaine artiste féminine francophone à faire parler d’elle au Québec et à l’étranger.  Son style musical rejoint une variété d’amateurs de musique urbaine, des plus jeunes aux plus vieux.  Dans quelques années, son originalité impressionnera les connaisseurs et les critiques, son exotisme attirera les néophytes et son talent naturel fera d’elle une incontournable de la black soul musique au Québec. En plus d’être apparue sur plusieurs compilations et album. Leidia a aussi figuré sur certains albums aujourd’hui reconnu comme étant les plus importants de la scène Hip Hop québécoise tels que le premier album de Dubmatique : « La force de comprendre » sortie en 1996 par la maison de disques TOX qui s’est vendu à plus de 125 000 exemplaires. Elle a aussi participé aux albums « Mentalité Moune Morne » et « J’révolutionne » de Muzion, sortis en Juin 1999 et Novembre 2002 par Vik Recording / BMG respectivement, étant présente lors de la tournée québécoise qui a suivi ces lancements. Sans oublier l’album « Global Warning » des Rascalz qui eux aussi distribué par Vik Recording / BMG en 1999.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s